English version |   

STATEC


Un institut au service des citoyens, des entreprises, des décideurs politiques

Le STATEC (Institut national de la statistique et des études économiques du Grand-Duché de Luxembourg) est une administration, sous l’autorité du Ministère de l'Économie. Il jouit cependant de l'indépendance scientifique et professionnelle c. à d. que le STATEC fixe son programme de travail en accord avec la législation statistique nationale et européenne, il produit et diffuse ses données en toute neutralité

Ses missions consistent à fournir aux décideurs publics et privés ainsi qu’aux citoyens un service public d’information statistique de haute qualité. Le STATEC s’engage à produire des statistiques, des analyses et des études qui représentent une image détaillée, fiable et objective de la société luxembourgeoise.

ACTUALITES

 

Au mois de mars 2019, l’indice des prix à la consommation national, calculé par le STATEC, progresse de 0.16% par rapport au mois précédent. Cette hausse s’explique par une progression des produits pétroliers, qui ont augmenté de 2.4% par rapport à février 2019. Les prix hors produits pétroliers enregistrent une modeste hausse de 0.05%.
Lire la suite



Au cours de l’année 2018, la population du Grand-Duché a augmenté de 11 889 personnes. Cet accroissement continu de la population est majoritairement dû à l'immigration nette. 47% des habitants du pays ne possèdent pas la nationalité luxembourgeoise.
Lire la suite



Le compte courant s’est soldé par un excédent de 2.8 milliards d’euros en 2018, soit une hausse d’environ 2.5% par rapport à 2017.
Lire la suite



L'année 2018 s'est terminée avec une progression modeste du PIB, limitée principalement par le recul des résultats du secteur financier. La croissance s'approche de 3% sur l'ensemble de l'année écoulée, marquée notamment par le dynamisme des dépenses de consommation.
Lire la suite



Avec 39 EUR, le coût horaire moyen du travail reste élevé au Luxembourg par rapport à la moyenne européenne (26 EUR) et celle de la Zone euro (30 EUR). Ceci découle de la structure de l’emploi luxembourgeois, davantage centré sur les services à haute valeur ajoutée. Dans certains secteurs d’activité comme l’industrie et la construction, le coût de la main-d’œuvre est inférieur à celui des pays limitrophes.
Lire la suite



Cette hausse au 4e trimestre est due aux créations d’emplois dans les activités de construction, ainsi que dans les activités spécialisées et les services de soutien. Entre le 4e trimestre 2017 et le 4e trimestre 2018, le nombre de travailleurs frontaliers a évolué un peu plus vite que celui des résidents (+4.7% contre +2.9%).
Lire la suite




 

Sur le STATEC

 

Enquêtes en cours

 

Postes vacants

 

Questions parlementaires

 

Workshop (16 -17 mai 2019)

 

Centrale des bilans

 

Research team

 

Centre de documentation

 

Contact