English version |   

Bilan sur le fonctionnement et la viabilité financière de l’Assurance dépendance en 2013
24-05-2013 | IGSS


L’Inspection générale de la sécurité sociale, en collaboration avec la Cellule d’évaluation et d’orientation et la Caisse nationale de santé, a réalisé un bilan sur les « années de régime de croisière » de l’assurance dépendance. Entre 2000 et 2010, leur nombre a plus que doublé.

Au 31 décembre 2000, les bénéficiaires étaient au nombre de 5 810 et représentaient 1.4% de la population protégée résidente. En 2010, ils sont au nombre de 11 706 et représentent 2.4% de la population protégée résidente. Ce sont en majorité des résidents (97.2% en 2010). La proportion des non-résidents tend cependant à augmenter, passant de 1.3 % en 2000 à 2.9% en 2010. En 2010, l’âge moyen de la population dépendante est de 72 ans. L’assurance dépendance n’est pas réservée aux personnes âgées : on relèvera aussi que 19,5% des bénéficiaires ont moins de soixante ans. Le groupe des bénéficiaires se compose en majorité de femmes (66% en 2010). Entre 2000 et 2010, leur proportion dans l’ensemble a cependant diminué au profit des hommes. L’âge moyen à l’entrée dans la dépendance a augmenté : il était de 74.5 ans en 2000. Il est de 75.3 ans en 2010. Parmi les bénéficiaires, 67% se trouvent à domicile et 33% se trouvent en établissement.

Les dépenses de l’assurance dépendance sont trois fois plus élevées en 2010 si on les compare à l’année 2000 (123 millions en 2000/ 416 millions en 2010). Le coût moyen d’un bénéficiaire en 2000 représentait 21 170 EUR par an. Il représente 35 537 EUR en 2010. Dans l’ensemble, les dépenses ont augmenté 1,8 fois plus vite que le nombre de bénéficiaires. De 2000 à 2010, le coût moyen des prestations a augmenté davantage en établissement qu’à domicile. Dans l’ensemble des dépenses, les actes essentiels de la vie représentent 51.7%. Les activités de soutien représentent 25%.

En ce qui concerne la situation financière de l’assurance dépendance on prévoit que les dépenses augmentent plus rapidement que les recettes. Le solde des opérations courantes est négatif à partir de 2013. Pour combler cette différence il fait recourir à la réserve qui diminuera de manière systématique. L’équilibre financier est assuré jusque fin 2015. A long terme l’équilibre financier de l’assurance dépendance est acquis si le taux d’équilibre de l’exercice 2030 s’élève à 1.73%. Le taux de croissance de l’emploi intérieur devrait représenter 2.1%.