English version |   

Le CNFP évalue le respect de la règle budgétaire portant sur le solde structurel en 2018 et 2019
25-10-2019 | Conseil national des finances publiques


Conformément à l’article 6 de la loi modifiée du 12 juillet 2014 relative à la coordination et à la gouvernance des finances publiques, le Conseil national des finances publiques (« CNFP ») est appelé à évaluer l’application de la règle budgétaire portant sur le solde structurel, et notamment son respect de l’objectif budgétaire à moyen terme (« OMT »). Il est par ailleurs appelé à constater la nécessité de déclencher le mécanisme de correction en cas d’écart important par rapport à l’OMT. L’analyse doit porter sur les données contenues dans les notifications dites « EDP » (excessive deficit procedure) transmises par les autorités à Eurostat le 1er avril et le 1er octobre de chaque année. Cette évaluation s’inscrit précisément dans le cadre de la notification EDP du 1er octobre 2019.

Indépendamment de la méthode de calcul utilisée, le solde structurel en 2018 respecte et celui en 2019 devrait respecter l’OMT fixé à -0,5% du PIB pour les exercices en question. En effet, le solde structurel se situe entre +2,1% et +2,4% du PIB en 2018 et entre +1,5% et +2,0% du PIB en 2019 pour les trois méthodes utilisées. Le CNFP constate dès lors que le mécanisme de correction ne doit pas être déclenché. Ce constat est définitif pour l’année 2018. Pour l’année 2019, le constat sera actualisé au moment de la présentation de la prochaine notification EDP du 1er avril 2020.