English version |   

Dépense de consommation finale (P.3)


Deux concepts de consommation finale sont distingués:

(1) la dépense de consommation finale (P.3);

(2) la consommation finale effective (P.4).

Le concept de dépense de consommation finale recouvre les dépenses consenties par un secteur pour acquérir des biens et services de consommation, tandis que celui de consommation finale effective fait référence à l’acquisition de biens et services de consommation par un secteur. La différence entre ces deux notions réside dans le traitement qui est réservé à un certain nombre de biens et services qui sont financés par les administrations publiques ou les ISBLSM et sont fournis à ces derniers sous la forme de transferts sociaux en nature. La consommation finale a pour objectif la satisfaction directe des besoins humains. Ces besoins sont satisfaits par les consommations:

(1) individuelles (achats alimentaires, de vêtements, etc.);

(2) individualisables, c'est-à-dire dont le bénéficiaire peut être indentifié (consommation de services d'enseignement, de santé et d'action sociale), ou;

(3) collectives, c'est-à-dire dont les utilisateurs ne peuvent être indentifiés individuellement (services de sécurité, de défense ou d'administration générale). La référence à la satisfaction directe des besoins humains implique que la consommation finale ne concerne a priori que les ménages. Les produits consommés par les ménages peuvent être payés en totalité, en partie ou pas du tout, ce qui conduit, d'une part, à faire une distinction entre la dépense de consommation des ménages et leur consommation effective et, d'autre part, à faire apparaître une consommation finale des administration publiques et des ISBLSM. Pour l'ensemble de l'économie (au niveau ""S.1""), la dépense de consommation finale (P.3) est égale à la consommation finale effective (P.4).