English version |   

Emploi intérieur


Emploi des personnes travaillant sur le territoire du Grand-Duché qu'elles y aient leur résidence ou non. II englobe donc les frontaliers étrangers mais ne comprend ni les frontaliers luxembourgeois, ni les fonctionnaires ni les agents des institutions internationales considérées comme extra-territoriales. Des enquêtes par sondage sur les forces de travail sont menées auprès d'un échantillon de 7 000 à 10 000 ménages. L'enquête s'inscrit dans le cadre des enquêtes communautaires par sondage sur la population active coordonnées par l'Office statistique des Communautés européennes EUROSTAT en collaboration avec les Instituts nationaux de statistique et réalisées sous la responsabilité de ces derniers. Cette enquête par sondage auprès des ménages, menée chaque printemps entre 1981 et 2002, est devenue continue en janvier 2003. L'enquête est synchronisée en ce sens qu'elle se déroule dans tous les pays de l'Union européenne au printemps, sans toutefois que les périodes de référence soient identiques. Elle porte notamment sur les caractéristiques individuelles des personnes participant à l'enquête, sur leur situation au regard de l'activité économique, sur les caractéristiques de leur emploi ou la recherche éventuelle d'un emploi. Les sources dont dispose le Statec se rapportent tant à l'emploi national qu'à l'emploi intérieur (v. définitions). Ainsi le recensement général de la population, le recensement fiscal et l'enquête " Forces de travail " se situent sur le plan national (résidents). Les données des caisses de maladie et de pension ou les enquêtes du Statec auprès des entreprises se réfèrent au concept intérieur qui est également utilisé dans les comptes nationaux. C'est le concept intérieur tel qu'il est défini par le SEC (Système européen des comptes économiques intégrés) qui est généralement à la base de nos statistiques. Chez les non-salariés (agriculteurs, commerçants, etc.) le niveau de l'emploi est en partie fonction du nombre d'aides familiaux non rémunérées qui, de par leur nature même, sont saisis souvent de façon imprécise et qui introduisent donc un facteur d'incertitude supplémentaire dans la statistique de l'emploi.