English version |   

Principe directionnel étendu, investissements directs internationaux selon le


Depuis 2013, les statistiques annuelles sur les investissements directs internationaux (IDI) sont établies:
-   à partir des données trimestrielles sur les investissements directs (ID), telles qu’enregistrées par la balance des paiements (bdp) respectivement la position extérieure globale (peg) et présentées selon le principe des actifs/passifs, conformément au MBP6 (Manuel de la bdp et de la peg, 6e édition) ;
-   de manière exhaustive, c.-à-d. qu’elles incluent également les entités à vocation spéciale (EVS) ;
-   selon le principe directionnel étendu (retraitement à partir du principe des actifs/passifs, tel que décrit en détail dans la Définition de référence de l’OCDE des IDI, 4e édition) ;

La ventilation géographique des IDI se base sur la contrepartie non résidente immédiate, qui est :
-   le pays de l’investisseur direct immédiat en ce qui concerne les ID au Luxembourg (IDI entrants) ;
-   le pays d’accueil immédiat de l’entreprise d’ID dans le cas des ID à l’étranger (IDI sortants).
 
La ventilation des IDI par branches d’activité se base sur l’activité de l’entreprise d’ID, à savoir celle de:
-   l’entreprise d’ID résidente pour les ID au Luxembourg (IDI entrants) ;
-   l’entreprise d’ID non résidente (si disponible) pour les ID à l’étranger (IDI sortants).